Internet creuse-t-il la fracture civique ?

Publié le par D. Fayon

Je vous invite à lire cet article intéressant de Thierry Vedel sur le site de la démocratie et de l'administration électronique.

 

vedel


En commentaire à cet article, la télévision reste la première source d’information pour les CSP-. Toutefois en favorisant l’accès à tous à Internet (2 foyers sur 3 sont équipés actuellement en France contre plus de 4 sur 5 au Royaume-Uni et en Allemagne), l’ensemble de la population aura accès à l’information sur Internet. Il est nécessaire de stimuler les usages d’Internet pour que chacun puisse avoir plus de sources d’information et développe un jugement critique. Encore faut-il inculquer les méthodes d’interprétation de l’information. Dans tous les cas de figure, la presse (payante du moins) restera plus pour la partie de la population la plus instruite. Et le fait d’avoir le choix parmi une multitude de sources donne un pouvoir sélectif à l’information qui peut conduire certains citoyens à boycotter ce qui ne les intéressent pas et peut du même coup présenter des risques.


Effectivement, je partage l'analyse de Thierry Vedel qui, pour les citoyens qui ont des idées marquées, privilégient des sources d’information en symbiose avec leurs opinions politiques.


Signalons aussi une étude intéressante faite par Fleishman-Hillard/Harris Interactive et publiée le 30 juin qui indique qu’Internet est le média qui a le plus d'influence sur les consommateurs français, devant la télévision, la radio et la presse écrite.


Je cite : « En France, Internet est 2 fois plus influent (53 % contre 38 % en 2008) auprès des consommateurs français que la télévision (27 %), 6 fois plus que la radio (9 %) et 10 fois plus que la presse écrite (5 %). Parmi les 7 pays étudiés, c'est en Chine que le Web l'est le plus (66 %) et en Allemagne qu'il l'est le moins (47 %). En France, Internet arrive en 2e position (12 %) derrière les amis, la famille ou les collègues (20 %) parmi les sources d'information. Ce que les Français apprécient ? Le fait d'obtenir des conseils d'autres internautes, de comparer différentes options, de trouver des professionnels et des services et de faire des économies. Le tout facilement et rapidement. […] Ainsi, pour 29 % des sondés, celles disposant de comptes sur Twitter sont plus crédibles. Et pour 49 %, plusieurs sources d'informations, surtout quand l'une d'elles est un ami, valent mieux qu'une.

En revanche, dans tous les pays, 77 % des internautes n'ont guère confiance dans les informations des blogueurs sponsorisés ou payés. »

 

Publié dans Article

Commenter cet article