« Community manager » mot numérique 2010

Publié le par D. Fayon

Alors que le magazine Time a élu Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, personnalité de l’année et que Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks est 3e de ce même classement, j’avais lancé peu avant un appel pour élire le terme numérique de l’année 2010.

 

dictionnaire

 

 

Un petit nombre d’internautes, majoritairement des geeks a répondu à l’initiative (42) qui permet néanmoins de dessiner clairement une tendance. À la lumière de celui-ci, « Community manager » arrive largement en tête (55 % des votes). Comme je l’avais dit, « Le Community manager est au Web 2.0 ce que le webmestre est au Web 1.0 » s’agissant du métier induit. Il concrétise l’année de mise en place de la fonction dans l’entreprise et les organisations pour gérer la présence de celle-ci sur les réseaux sociaux. Il restera à le franciser comme ce fut le cas pour le webmaster. Bernard Quinio souligne en outre que l’on passe du Customer relationship Management au Community relationship Management. Arrivent ensuite sérépendité (17 %) puis identité numérique monte sur le podium. À noter en 4e position, cloud computing (avec Chrome OS et de multiples initiatives de toutes parts, 2011 sera sa montée en puissance) qui n’était pourtant pas proposé dans la liste initiale qui comprenait également hashtag, twittos et whuffie. Pour se confronter aux tendances à venir, il est toujours possible de se référer au Hype Cycle du Gartner. D’autres mots ont été suggérés comme « poke » (ou « se signaler ») sur Facebook ou le tweet.

 

Enfin, à l'occasion des fêtes de fin d'année, mes travaux (site, présent blog, réseaux sociaux) sont unifiés sur le nouveau site L'actualité du Web et du numérique qui est collaboratif.

Publié dans Article

Commenter cet article