Nombre réel d'utilisateurs sur les réseaux sociaux virtuels

Publié le par D. Fayon

 

Le nombre réel d'utilisateurs des réseaux sociaux sur Internet est inférieur à celui annoncé par les sites. Ceci se vérifie quel que soit le réseau social considéré : Facebook (500 millions), Twitter (> 100), LinkedIn (75), Viadeo (30) et les autres... Au-delà des considérations d'affichage, plusieurs raisons l’expliquent. Tout d’abord une personne peut créer plusieurs profils : elle-même, son ou ses pseudos pour une personne physique ; le nom de l’entreprise et éventuellement de ses produits et services phares et/ou des campagnes de promotion pour une personne morale. Ceci se constate notamment sur Facebook et Twitter. Ensuite, certains utilisateurs créent de faux profils ou encore des fans construisent des pages sur Facebook en plus de leur propre profil, par exemple pour les célébrités ou les marques à forte notoriété. Par exemple, croyez-vous que Michel Galabru est bien le célèbre acteur sur Facebook ? « Enfin, Cruchot ! Ce n’est pas l’adjudant Gerbère qui du haut de ses 87 ans va taper sur une machine à écrire moderne avec écran comme ça… ». Ou encore que penser des faux De Gaulle ou Mitterrand qui pullulent ? Et avec LOPPSI 2 qui arrive et qui condamne l’usurpation d’identité, quid de l’usurpation d’identité d’une personne décédée ? Est-ce que les ayant-droits peuvent se retourner contre l’internaute contrevenant ? Encore une question sans réponse sur laquelle les juristes pourraient être sollicités.

 

utilisateurs-reseaux-sociaux

 

Il est vrai que pour Facebook annoncer un demi-milliard d’utilisateurs est une belle opération de communication auprès des médias. J’ai été sollicité à cet égard. Mais quel nombre réel retenir ? La direction de Facebook France annonce que plus de 80 % de la classe d’âge 18-26 ans a un compte sur Facebook et que 16 millions de personnes en France détiennent un compte Facebook, ce qui soit dit en passant paraît énorme (1 français sur 4 alors que 60 % des foyers français ont un accès Internet à domicile et qu'en théorie seuls les plus de 13 ans peuvent s'inscrire sur Facebook). Mais nous ne pouvons nier le succès indéniable de Facebook. Compte tenu de la multiplicité éventuelle des comptes pour une personne, on pourrait tabler sur un tiers d’utilisateurs uniques en moins que ce chiffre, ce qui ferait néanmoins un tiers d’un milliard d’utilisateurs dans le monde, ce qui reste d’une part colossal et d’autre part, les réseaux sociaux poursuivent globalement leur forte croissance (avec quelques exceptions comme MySpace et quelques autres qui sont à la recherche d’un second souffle). Facebook atteindra les 500 millions d’utilisateurs uniques mais dans quelques mois. Quel pourrait être le facteur à appliquer pour déterminer le nombre réel d’utilisateurs des autres réseaux sociaux : pas loin de 50 % pour Twitter, du fait des créations en série de comptes ? En outre sur ce site de micro-blogging, on distingue plusieurs catégories d’utilisateurs, des hyper connectés qui publient au minimum 50 tweets dans la journée et une frange de 20 % qui ont moins de 3 tweets au total. D’où la question, faut-il introduire une notion de compte actif sur les réseaux sociaux comme ce fut le cas voici quelques années avec les blogs ? Les blogs constituaient la première étape du Web 2.0 et les réseaux sociaux la seconde. Et comment définir un utilisateur actif d’un réseau social ? On pourrait proposer une définition a minima : « celui qui se connecte au moins 5 fois dans le mois et qui réalise au moins une action (mise à jour de son statut, publication d’une information, entrée en contact avec un autre membre) ». Cela paraît très faible pour les utilisateurs compulsifs des réseaux sociaux mais le mérite est d’évacuer les internautes qui se sont inscrits à un moment donné sur un outil en répondant à une invitation voici plusieurs mois et qui ne font pas vivre leur compte. En la matière, Facebook est remarquable dans l’addiction qu’il génère auprès de ses membres. Près d'une moitié se connecte chaque jour. Et compte tenu des deux facteurs, multiplicité des comptes et utilisateurs actifs, le nombre d’utilisateurs actifs serait alors ramené à moins de 300 millions pour Facebook. Pour les réseaux sociaux professionnels LinkedIn, Viadeo ou Xing, le nombre réel d’utilisateurs devrait logiquement avoir un taux d’érosion plus faible, peut-être 10 % tout au plus. Ce ne sont que des hypothèses empiriques. Vous avez également et en complément une étude publiée sur le blog de Jean-Nicolas Reyt à propos du nombre d’utilisateurs de Facebook.

 

Et vous, que pensez-vous du nombre réel d'utilisateurs sur les réseaux sociaux ?

Publié dans Article

Commenter cet article