Renaissance numérique – bilan 2010 et actions 2011

Publié le par D. Fayon

Trois réalisations majeures ont été menées en 2010 par Renaissance numérique :

 

 

logo renaissance-numerique

 

1. Remise d’un livre blanc à la secrétaire d’Etat Nora Berra relatif au développement d’Internet auprès des seniors. Renaissance numérique a été co-rédacteur d’un rapport remis le 17 juin 2010. Pour la dépendance des personnes âgées, deux axes sont retenus : développement technologique au service de l’autonomie (capteurs de chute, liens avec les services médicaux, télémédecine, etc.) et équipement Internet pour tous ;

 

 

2. Banlieue 2.0 le 16 juin 2010. On constate que des développeurs en entreprise (dans le secteur du numérique mais aussi dans les technologies elles-mêmes du numérique) sont parfois sans grande formation et issus de banlieue. Des groupes de travail ont été organisés. 4 décisions ont été présentées à Fadela Amara. Outre la rédaction d’un dictionnaire numérique, des cyber-civiques (ambassadeurs du numérique en banlieue) sont lancés (pour les chantiers numériques et un « bizpark » pour l’aide aux jeunes entrepreneurs) ainsi que la charte banlieue 2.0 pour développer l’emploi des jeunes en banlieue. Cette charte a été signée par 14 entreprises et va être développée.

 

 

3. Rentrée 2.0 le 16 septembre 2010. Un label « ordi 2.0 » a été lancé par la DUI (Délégation aux Usages d’Internet). Il définit les conditions de reconditionnement d’un ordinateur dans l’optique d’un don par une entreprise. Des indicateurs en île de France ont été élaborés. La cible est celle des écoles primaires. À cette occasion, 300 ordinateurs ont été collectés (le processus est à généraliser en développant les contacts avec les entreprises). Une campagne d’affichage entre le 1er et le 15 septembre a été faite dans le métro.

 

 

50 % des mesures préconisées dans le livre blanc 2010 L'Internet pour tous ont d’ores et déjà été réalisées et 75 % des mesures proposées par Renaissance numérique dans le plan Besson ont été mises en oeuvre. Renaissance développe son axe numérique citoyen avec pour l’ensemble des actions menées le soutien des ministres correspondants. Renaissance Numérique est systématiquement consultée sur tous les sujets d’Internet, par exemple « Qu’est-ce qu’une loi 2.0 ? ». Un lobbying est également effectué auprès de la Commission européenne. Il est plus que jamais important de développer le numérique pour tous pour éviter que le « tiers net », ceux qui ne disposent pas actuellement d’accès Internet à domicile en France en soient pourvus.

 

 

L’Etat ne dispose pas d’indicateurs statistiques à proprement parler pour mesurer l’impact du numérique. Des membres de Renaissance numérique vont y plancher.

 

 

En 2011, Renaissance numérique va proposer des actions concrètes pour le développement du numérique en France et interpellera les candidats à la présidentielle 2012. L'année 2011 promet d'être riche pour le développement du numérique pour tous en France.

Publié dans Information

Commenter cet article