L’année numérique 2010 : réseaux sociaux, Google & co

Publié le par D. Fayon

Selon un sondage mené par le magazine Regard sur le numérique, parmi une liste de mots proposés, le mot numérique de l’année 2009 est « cloud computing » ou « informatique dans les nuages » pour 36 % des personnes, Twitter pour 19 %, Hadopi pour 14 %. Suivent sérendipité (11 %), « droit à l’oubli » 8 % et coopétition (7 %).

 

bandeau-numerique-festif

 

Au-delà de ce petit jeu, on peut se demander que nous réserve 2010. 2010 sera l’année des réseaux sociaux dans les entreprises avec l’avènement de la fonction de « community manager » (fonction induite par le Web 2.0 et qui va être créée dans les grands groupes). Le community manager est l’interface entre les utilisateurs et l’entreprise. Il détecte les problèmes de la communauté et y apporte une première solution. Ceci se traduit souvent par une réponse aux « posts » de membres, qui décharge par ailleurs les centres d’appels. Il évangélise, suscite les échanges en gérant le marché des conversations. En ce qui concerne les acteurs, alors que la rentabilité économique est déjà largement atteinte par les réseaux sociaux professionnels LinkedIn et Viadeo, celle-ci sera également franchie par Facebook et par Twitter qui a déjà su récemment monnayer ses tweets auprès de Google et de Bing pour offrir une recherche d’information dans l’instantané. L’accélération du temps se poursuit avec des internautes plus nombreux (en projection, 72 % des foyers équipés à domicile en Noël prochain, ce qui est encore faible et nécessite une plus grande impulsion gouvernementale), plus exigeants et plus consommateurs de débits alors même que les offres très haut débit tardent et que certaines zones sont dépourvues d’ADSL.

                        

2010 sera également une année faste pour Google : avec le lancement de Wave à grande échelle, ce sera le début de la messagerie 2.0. Chrome OS devrait séduire avec son corollaire l’informatique dans les nuages. Dans un premier temps, Chrome OS ne concernera que les petits PC dotés de disques à mémoire flash (SSD). Mais il n’est pas exclu qu’à terme Google aille braconner sur les terres de Windows 7 (ou version ultérieure) en élargissant la portée de l’outil.


Nous aurons également l’avènement de la 3D (des outils comme Yoowalk devraient percer) et le développement d’applications de « serious game » pour les entreprises qui va vraiment commencer. La virtualisation (serveurs, etc.) va continuer avec pour conséquence la réduction des coûts. Et les grandes entreprises se mettront plus efficacement au Green IT qui va constituer un vecteur de communication auprès de leurs clients.


La téléphonie mobile constituera encore un levier de croissance, pas seulement avec les premières offres du 4ème opérateur mobile en France en 2011…, Free (qui devrait avoir des impacts contrastés sur le marché des télécoms notamment en matière d’emplois). Et alors que l’on fête les 3 ans de l’iPhone, Google annonce et sur le marché américain seulement son propre téléphone portable, le Nexus One. Celui-ci repose sur son système d’exploitation pour mobile Android.


Le commerce électronique va continuer sa progression à 2 chiffres (de l’ordre de 14 à 21 %) avec une évolution des pratiques, notamment le boom du m-commerce, corollaire du succès des iPhone, Google Phone, Blackberry. Certains sites vont toutefois connaître une croissance supérieure, par exemple PriceMinister, avec les reventes d’objets et de cadeaux qui ne sont plus tabous et permettent à certains internautes d’arrondir leurs fins de mois d’autant que la reprise économique sera lointaine. Selon son P-DG, Pierre Kosciusko-Morizet, il devrait dépasser le leader eBay en 2010 en France.


Avec l’émergence des réseaux sociaux, des technologies de « cloud computing », la sécurité occupera plus que jamais une place prépondérante dans le système d’information. Les menaces planeront sur les réseaux sociaux, Facebook en particulier avec des possibles botnets, mais aussi sur les téléphones portables (Windows Mobile, iPhone, Symbian, Android, etc.) et les nouvelles possibilités offertes par Google Wave. La croissance des spams sera encore supérieure à celles des autres méls.

Et vous, qui voyez-vous parmi les nouveaux entrants ou les entreprises à suivre ?

Bonne année numérique 2010 à tous.

Publié dans Article

Commenter cet article