Diaspora arrive, les réseaux sociaux décentralisés pour contrer Facebook

Publié le par D. Fayon

Diaspora ouvre le 15 septembre prochain. C’est un réseau social décentralisé en open source créé par 4 étudiants américains. L’utilisation repose sur l’installation d’un serveur sur son ordinateur. Il est également possible d’opter pour une version clés en main payante pour les moins érudits.

 

 

diaspora

 

Avec un financement réalisé par du crowdfunding (avec plus de 200 000 dollars collectés en quelques jours), il s’agit d’un réseau social décentralisé crédible. L’interface graphique est sobre. À terme, aux fonctions sociales de base de l’outil que l’on retrouve dans la quasi-totalité des réseaux sociaux sur Internet, seront adjointes la transmission de données par BitTorrent, la voix sur IP, etc.

 

 

Les principes de Diaspora sont la protection de la vie privée, l’absence de revente des données collectées à des tiers, des conditions générales d’utilisation stables dans le temps et non évolutives comme le sont celles de Facebook, Twitter et les autres.

 

 

En matière de réseaux sociaux décentralisés, parmi les autres initiatives, notons Movim, Peerscape (réseau social P2P), Get6d, OpenSocialWeb.

 

 

Ces outils offrent une alternative à Facebook mais n’ont pas (encore) la taille critique et demandent des connaissances techniques préalables. L’hébergement des données personnelles et de ses amis est fait par l’internaute ou par un tiers (par ex. hébergeur de son choix).

 

 

Pour rattraper Facebook, l’autre outil à suivre reste celui préparé par Google, Me qui est en train d’être concocté avec des rachats en série d’acteurs émergents du Net.

Publié dans Article

Commenter cet article