Culture numérique : comprendre les enjeux du Web et être acteur de la société numérique

Publié le par D. Fayon


culture-numerique.jpg


J’ai posé une semaine de congés… pour assurer cette année encore la session intensive de Culture numérique (ou des nouvelles technologies de l’information et de la communication) pour les étudiants en Licence d’information et de Communication à l’Université Paris 8. Cette session s’est s’achevée ce samedi par l’examen. Au programme 10 cours, contre 9 l’année dernière avec l’introduction d’un cours dédié aux réseaux sociaux sur Internet :


 

- Histoire de l’informatique et concepts clés

- Histoire d’Internet et concepts clés

- Économie des NTIC

- Aspects juridiques des NTIC

- Applications et considérations sociales des NTIC

- Le Web aujourd’hui

- La conception et le développement d’un site ou d’un blog

- Éléments de culture NTIC

- Les réseaux sociaux sur Internet

- Opportunités et risques des NTIC


 

Pendant la semaine, les étudiants avaient à plancher une partie de l’après-midi (exercice en 10 minutes chrono) sur des exposés tels que : Twitter et les politiques, les applications pour l'iPhone aujourd'hui, les réseaux sociaux pour les 7-17 ans, les réseaux sociaux pour les seniors, le métier de Community manager, Chrome OS ou Windows 7 ?, les geekettes, l’automédication sur Internet, Facebook : quels risques de bigbrotherisation ?, le marché des applications pour téléphones mobiles, les usages professionnels de Facebook, le nouvel eldorado des téléphones portables pour l’Afrique, l’Internet des objets, le Personal branding, le cloud computing : enjeux, la réalité augmentée sur le Web, Web et censure en Chine, le positionnement de l’iPad.


 

L’examen comportait deux parties :

-         un QCM de culture numérique à travers 50 questions où il y en avait pour tous les goûts y compris la fameuse question de conversion depuis un nombre en hexadécimal ;

-         une étude de cas reproduite ci-après.

 


L’échéance 2012 approchant ou comme disait le président Mitterrand, « Le rendez-vous que la France s’est donnée avec elle-même », les présidentiables commencent dès à présent leur e-campagne en s’inspirant des concepts de Barack Obama & co. Le sujet est donc en ce début d’année 2010 déjà d’actualité car assurer une présence sur les réseaux sociaux s’inscrit dans la durée :


 

En faisant appel aux connaissances acquises dans le module « Culture numérique » et à votre imagination et à votre créativité, résolvez le cas suivant.

Justifiez vos réponses en étant concis et précis. La présentation et la rigueur comptent pour une part notable dans la notation. Et selon Napoléon 1er, « de bons  schémas valent mieux que de longs discours ».

 


Vous avez été nommé(e) Directeur(rice) e-marketing pour la campagne de la candidate Clara Roussi pour les élections présidentielles en 2012. Clara Roussi représente le Parti de la Nouvelle Economie Unifiée (PNEU) et a une démarche très high tech et participative. Elle s’inspire de la campagne menée par Barack Obama pour la présidentielle américaine.

 


Clara Roussi dispose des 800 adhérents de son parti répartis dans toute la France avec une majorité dans les départements 92, 06 et 69, d’un hebdomadaire politique, d’une radio FM et d’un site Web 2.0 « Ca sent le Roussi » et d’un vieux site du PNEU. Le budget de la campagne qu’elle souhaite allouer pour la net campagne sur Internet est de 1 600 000 euros. Nous sommes en février 2010 et la campagne s’achève fin avril 2012, ce qui laisse du temps pour tisser sa toile et développer la notoriété du parti et de la candidate. Clara attend également des jumeaux pour mai 2010 et a deux adjoints politiques, Jacques et François, qui feront son intérim pendant son congés maternité sur laquelle elle souhaite communiquer. Jacques est plutôt ancienne école et peu tourné vers le numérique tandis que François s’y intéresse mais a besoin qu’on lui explique de façon très didactique les concepts et les projets choisis sur le Web.

 


Vous êtes chargé(e) du projet de conception et de réalisation d’un site de campagne complémentaire au site « Ca sent le Roussi » et de l’animation de la campagne numérique en trouvant des relais dans le monde réel. Vous devez également imaginer tous les moyens pour assurer le plus large score de la candidate aux élections.

 

  1. Expliquer les opérations que vous allez conduire pour la conception du site de campagne, les démarches administratives et juridiques, la gestion des bases de données, les choix techniques pour que le site soit dans l’esprit 2.0, les rôles et les responsabilités de chacun dans la conduite du projet selon un mode participatif et définissez votre rétroplanning.

 

  1. En faisant appel à votre créativité, donner un plan du site, dessiner les pages des rubriques telles que vous voulez les mettre en œuvre en expliquant les différentes fonctionnalités choisies.

 

  1. Expliquer les opérations de communication que vous allez mettre en œuvre pour générer du buzz dans les médias et sur les réseaux sociaux (Facebook, etc.) au fil des mois. Vous pouvez faire appel à un « community manager ». Dans ce cas, définissez sa fiche de poste avec les missions que vous lui déléguerez et le budget alloué.

 

  1. Quelles actions allez-vous mener pour d’une part augmenter la visibilité du site dans les moteurs de recherche et d’autre part pour offrir la possibilité de dons en ligne ?

 

  1. Justifier la complémentarité que vous allez mettre en œuvre entre les moyens sur Internet et dans la vie physique pour faire une e-campagne qui soit également proche des citoyens et qui puisse également être parlante pour tous ceux qui n’ont pas accès à Internet à domicile.

 

  1. Enfin vous voulez également toucher la génération Y (ou « digital natives ») - qui ont moins de 30 ans - férue de mondes virtuels, de 3D, « addict » aux réseaux sociaux. Quelles actions spécifiques comptez-vous mener pour séduire cette cible ?

 

Il restera également à recevoir les rapports des étudiants d’ici la fin du mois de février et la session aura été je l’espère intense.

Publié dans Article

Commenter cet article