Renaissance numérique : Assemblée générale du 3 mars 2009

Publié le par D. Fayon

Microsoft France accueillait dans ses locaux du siège l’AG ordinaire et extraordinaire de Renaissance numérique.





François-Xavier Hussherr, président de Renaissance numérique, dans son discours introductif mentionnait la série de mesures préconisées par l’association pour faire avancer tant les usages que l’équipement en matière de numérique en France. Il a souligné que les mesures et axes de travail de Renaissance numérique ont été intégrées, partiellement, au plan France numérique 2012.





Puis la ministre Nathalie Kosciusko-Morizet nous a fait l’honneur de présenter sa vision du numérique. NKM, très décontractée et parlant sans papier, a précisé que Pierre Kosciusko-Morizet était bien son petit frère contrairement à ce que certains journalistes pensent. Sa première priorité est de rééquilibrer le discours public sur le numérique alors qu’il existe «
une schizophrénie dans l’espace public ». Et que « Des mêmes acteurs peuvent être usager et diffuser un discours centré sur les risques qui est assez paradoxal ». Elle a retenu l’idée d’aborder des émissions sur le numérique à la télévision. Elle souhaite pacifier les relations entre le monde audiovisuel et le monde numérique. En premier lieu, les usages, les contenus et les services constituent la question fondamentale à se poser. Puis viennent l’entreprise, les emplois, etc. Ensuite les réseaux, l’infrastructure. Il convient selon elle de rééquilibrer et de réorganiser la chaîne de valeur. Au-delà de la seule économie numérique, elle conçoit son rôle plus en tant que ministre du « développement de la société numérique » Elle a indiqué qu’un travail avec le ministre de la relance va être mené pour la partie économie numérique, grande absente du plan de relance ! Elle s’est appuyée sur l’exemple de la Corée du Sud (relance effectuée à la fin des années 1990 suite à la crise asiatique). Elle a réinsisté sur le développement des usages et des services. La proposition de loi sur le télétravail inscrit à l’ordre du jour parlementaire a été évoquée ainsi que la publication des décrets sur l’accessibilité des sites Web d’Etat et des collectivités territoriales, le programme Ordi 2.0. En conclusion, la ministre a souligné apprécier le travail fait avec Renaissance numérique.


Le bilan de l’année de Renaissance numérique a ensuite été présenté conjointement par F-X. Hussherr, Christine Balagué et Guillaume Buffet. L’association est passée de 55 à 84 membres (dont 70 entreprises, 14 universitaires). Elle est statutairement limitée à 100 adhérents.


Un retour sur les actions menées depuis la lettre vidéo à N. Sarkozy du 29 novembre 2007 et demandant la création d’un ministère du numérique a été fait. Parmi les dates importantes figuraient le lancement de l’initiative France numérique le 10 avril 2008, le colloque du 4 décembre 2008. Renaissance numérique qui est passé au JT de 20 h de TF1, a une bonne visibilité des médias. De nombreux dossiers ont avancé avec des résultats concrets et tangibles. Le rôle citoyen de RN dans l’usage des NTIC est perçu positivement.


Il a par ailleurs été mentionné que Renaissance numérique est une association où Google et Microsoft travaillent côte à côte…

À côté du Conseil d’administration et du bureau, 8 Commissions pour des travaux thématiques ont été créées :
- filière de reconditionnement,
- formation sur le numérique pour les foyers en difficulté,
- seniors,
- très haut débit,
- e-educ,
- accessibilité,
- TPE/PME,
- Emissions télé.

Chaque commission a pour objectif de publier un livre blanc, ouvert à des sponsors. Les statuts de l’association ont été modifiés avec la nomination de deux co-présidents, (Christine Balagué et Guillaume Buffet sont les nouveaux co-présidents), FX Hussherr devenant président d’honneur.

Publié dans Information

Commenter cet article