L'année numérique 2009

Publié le par D. Fayon




L’année 2009 sera riche pour la vie numérique. Au niveau législatif, la loi Création et Internet est dans les tuyaux. Face au bide d’EDVIGE retiré avec le buzz généré par les internautes en 2008, on peut se demander ce que sera DADVSI 2.0. Les autres chantiers concernent par exemple l’imposition des micro-revenus générés sur le Web ou encore le projet de taxation des FAI pour financer la fin de la publicité sur les chaînes de télévision publique.

 

2009 verra le développement de l’Internet des objets (par exemple montre téléphone de LG), et côté gouvernance d’Internet, la libéralisation des noms de domaine (par exemple possibilité d'avoir des .cequejeveuxoupresque) et une migration accrue vers IPv6. Il est temps !

 

Le combat entre Microsoft et Google va se faire plus pressant et cinglant encore. Windows lancera le successeur de Vista, la version 7, qui est un système d’exploitation prévue pour les écrans tactiles. Google va poursuivre sa diversification en s'intéressant plus aux aspects télécoms. Le changement de politique de Microsoft, plus tourné vers les clients commencera à porter ses fruits. Quant à Facebook qui peine à trouver son modèle économique, la pérennité de la société sera à trouver quitte à être relégué comme MySpace ou pire encore.

 

De nombreux sites prometteurs vont voir le jour. Récemment nous avons vu les apparitions de Beboomer, réseau social des seniors qui a un sérieux potentiel, Spotify dans le domaine musical qui pourrait faire de l’ombre à Deezer, etc.

 

Côté Web 2.0, le marketing collaboratif encore embryonnaire va percer avec des sites comme Crowdstorm. Il est à parier que des initiatives françaises pourraient, elles aussi, voir le jour.

Crowdsourcing offre la possibilité aux internautes de concevoir eux-mêmes leurs produits.

Myfab est un site de fabrication d’objets à la demande. Avec CrowdSpirit l’internaute devient créateur de produits, Ponoko permet de donner vie à des idées.

 

Un  rattrapage du Web 2.0 va s’opérer au sein des entreprises, les particuliers voire la génération Y étant plus en avance dans la maîtrise de certains outils.

 

En extrapolant, les ventes en ligne devraient selon moi progresser entre 18 et 24 % cette année en France. Et peut-être 2/3 d'internautes connectés à domicile en France fin 2009.

 

Tout ne sera pas rose pour autant comme tendanciellement l’inquiétante progression des spams, des phishings et d’autres pollutions sur le Web.

 

En tout cas, bonne année 2009 avec une utilisation raisonnée et maîtrisée des NTIC.

Publié dans Article

Commenter cet article